1) Alimentation : Quels aliments faut-il éviter avec les "bagues"?

- Tous les aliments collants ou croquants sont à éviter :

  noix, noisettes, pistaches.

  bonbons durs et mous (caramels, carambar etc...).

  pop-corn

  carrés de chocolat (pour les addicts, le laisser fondre).

  glace dure sortant du congélateur, glaçons.

  les légumes crus, les pommes et les poires doivent être coupés en petits  morceaux avant d’être mangés.

  les fruits avec noyaux doivent être dénoyautés: cerises, pêches, abricots,  olives…

  la baguette croustillante (ne pas manger la croûte du pain), les chips et les frites trop cuites.

  chewing-gum.

- Eviter de grignoter des stylos et ronger les ongles.

2) Quand doit avoir lieu la première visite ?

La première visite en orthodontie doit avoir lieu vers 7 ans.

S’il présente une anomalie orthodontique nécessitant une prise en charge précoce, un court traitement (moins d’un an) sera engagé de manière à éviter de se retrouver dans des situations longues et difficiles à gérer au moment du traitement global (entre 11 et 14 ans).

Si vous avez une hésitation quant à la nécessité de consulter, sachez qu’il est toujours préférable que vos enfants soient vus trop tôt que trop tard !

3) Les dents de sagesse doivent-elles être extraites car elles feraient bouger les dents après le traitement ?

Les dents de sagesse ne sont pas responsables de la récidive des chevauchements dentaires.

En effet, une étude comparative entre un groupe d’individus dépourvus de dents de sagesses et un autre groupe ayant des dents de sagesse a montré que des chevauchements dentaires équivalents réapparaissaient après les traitements.

La solution à cette récidive n’est donc pas de faire extraire ces dents mais de mettre une contention fixe sur la surface interne des dents de devant.

Les dents de sagesses sont extraites quand elles n’ont pas la place suffisante pour “sortir" correctement.

4) Mes dents se chevauchent, la situation va-t-elle s’aggraver si j'attends ?

Les chevauchements dentaires sont aussi inéluctables que les rides. C’est un signe de vieillissement. Pour éviter que la situation ne s’aggrave, les dents doivent être alignées et une contention fixe, invisible doit être positionnée sur la surface interne des dents de devant.

Les dents bougent tout au long de la vie mais ce mouvement est lent. Il n’est donc pas nécessaire de se précipiter pour se faire traiter. En revanche, si vous attendez plusieurs années et que les chevauchements s’accentuent de façon majeure, le traitement risque de nécessiter des extractions dentaires pour faire la place nécessaire à l’alignement.

5) Combien ça coûte ?

Le coût d’un traitement dépend de sa complexité, de sa durée et du type d’appareil utilisé.

6) Quelle est la durée du traitement ?

- Nous rappelons que l’orthodontie peut commencer à n’importe quel âge. Les stratégies thérapeutiques seront différentes.

- La durée des traitements peut varier de 6 à 36 mois selon la difficulté du cas.

Les cas les plus complexes présentent des anomalies squelettiques. En commençant tôt, il est possible d’agir sur de telles anomalies. 

- En l’absence de croissance chez l’adulte, l’orthodontie  fait alors appel à la chirurgie 

orthognatique pour corriger le décalage des bases squelettiques.

7) Comment se déroule le traitement chez les jeunes patients ?

Les traitements sont bien souvent effectués en 2 phases :

a. Orthodontie précoce de l’enfant : entre 8 et 10 ans

Le traitement est effectué en denture mixte et dure 12 mois environ. Il a un effet spectaculaire sur les anomalies squelettiques.

La malléabilité osseuse à cet âge est favorable au déplacement dentaire.

b. Orthodontie de l’adolescent : entre 12 et 14 ou 15 ans

Elle correspond à la deuxième phase de traitement. Le patient est âgé de 12 ans ou 12 ans et demi. Il n’a plus de dents temporaires. On peut encore agir sur la croissance faciale.

Ce traitement dure de 12 à 24 mois, voire d’avantage selon les anomalies.

8) Est-ce que ça fait mal ?

La pose des attaches en elle-même est indolore. Cependant, et quelque soit le type d’appareil utilisé, les dents commenceront à être sensibles environ trois heures après cette pose. Pendant 3 jours, l’inconfort augmente puis diminue pour disparaître complètement après une semaine.

Pour améliorer votre confort pendant cette période, il est possible de prendre  du paracétamol (Doliprane, Efferalgan...) tout en respectant les indications figurées sur la notice. En cas de doute, contacter notre cabinet ou demander conseil à votre pharmacien.

9) Y a-t-il un âge limite ?

Il n’y a pas d’âge limite pour bénéficier d’un traitement d’orthodontie. Les patients de plus de 60 ans représentent un pourcentage non négligeable de notre activité.

10) Est-il possible de faire un traitement sans que cela se voit ?

Oui, il existe diverses techniques esthétiques permettant un traitement le plus discret possible.

11) Peut-on embrasser avec des bagues ?

Oui, cela ne change rien !

12) Peut-on pratiquer un sport de combat ?

Oui, cela nécessite simplement de porter un protège dent que l’on réchauffe avant chaque utilisation pour ne pas bloquer les mouvements dentaires.

Avec Invisalign et avec l'orthodontie linguale, un protège dent n’est pas nécessaire.

13) Peut-on jouer d’un instrument à vent ?

Oui, il y a un temps d’adaptation de quelques jours.

14) Peut-on chanter avec des bagues ?

Oui, il y a un temps d’adaptation de quelques jours.

15) Peut-on manger ce que l’on veut ?

Il n’y a qu’avec « Invisalign » que l’on peut manger ce que l'on veut.

Avec les autres types d’appareils, il y a des aliments interdits (voir « Alimentation »)

16) Quelle est la fréquence des rendez-vous ?

L’utilisation de fil à mémoire de forme nous permet d’espacer les rendez-vous de 6-7 semaines.

17) Comment est assurée la stabilité du traitement ?

La stabilité du traitement est assurée par une contention fixe (fil collé sur la face interne des dents, de canine à canine) et/ou amovible (gouttière, plaque palatine) après le traitement actif.

La contention sert à maintenir la position correcte des dents obtenues lors de la première et de la deuxième phase du traitement actif.

Les patients sont suivis après l’orthodontie jusqu’à l’âge de 20 ans. L’évolution des dents de sagesse est surveillée pendant cette période aussi.

Il faut aussi rappeler que le seul vieillissement de l’individu génère des encombrements dentaires, des cheveux blancs et des rides sur le visage.

L’orthodontie anti-âge corrige alors ces imperfections.

18) Peut-on retirer la contention à la fin de la croissance ?

La contention peut rester toute la vie car les dents bougent tout au long de la vie. Cette contention est invisible, ne gêne pas, se nettoie très bien et n’abîme pas les dents. 

Les fils collés derrière les dents peuvent être retirés en quelques minutes à tout moment.

19) Existe-t-il un remboursement ?

Si le traitement commence avant 16 ans, la Sécurité Sociale prend en charge une partie du traitement puis la mutuelle prend le relais.

Si le traitement commence après 16 ans, il n’y a plus de prise en charge de la Sécurité Sociale, mais il existe des mutuelles qui remboursent une partie des traitements.

Si le traitement est ortho-chirurgical et qu’il commence après 16 ans, la Sécurité Sociale accorde une prise en charge pour un semestre de traitement.

20) La chirurgie maxillo-faciale est-elle prise en charge par la Sécurité Sociale ?

La Sécurité Sociale accorde une prise en charge.

21) Orthodontie et pratique d'un instrument à vent

Un traitement d’orthodontie n’est absolument pas contre-indiqué lorsqu’il faut poser des brackets sur les dents et que l’enfant joue d’un instrument à vent. Le patient, en fonction de son niveau, du nombre d’années de pratique musicale et de ses propres sensibilités, pourra retrouver les mêmes sensations qu’auparavant. Les effets constatés dépendront également du type d’instrument à vent pratiqué par le patient. La douleur occasionnée dépend de l’écrasement des lèvres sur les brackets. La clarinette (instrument à anche simple) semble être l’instrument le plus compatible avec un traitement d’orthodontie.

Le patient pourra également appliquer un papier à cigarette plié en double sur les brackets. Il existe également des dispositifs collants que l’on peut appliquer sur les brackets permettant ainsi de les rendre moins irritants.

La taille des brackets joue un rôle important, pour ces raisons nous avons choisi des attaches de très petite taille gênant ainsi le moins possible les lèvres.

L’orthodontie linguale peut être une solution adaptée aux joueurs d’instrument à vent (saxophone, trompette ou flûte) sensibles au contact excessif entre la lèvre et les brackets. En libérant les faces externes des dents par la pose d’attaches sur la face linguale des dents, le musicien peut pratiquer son instrument plus sereinement.

En cas d’intolérance à l’appareil ou d’incompatibilité avec l’instrument, les attaches peuvent être déposées très rapidement.

Cabinet du Dr Francine HEITZ DYBSKI

Orthodontiste à WISSEMBOURG

2 Rue du Maire Teutsch dans la Résidence Stanislas - Cour de la Commanderie - 67160 Wissembourg

Tél. : 03 88 54 09 81

Dr Francine HEITZ DYBSKI

Dr Francine HEITZ DYBSKI

Me contacter
Médecin stomatologue compétent en Orthopédie Dento-Maxillo-Faciale (Orthodontie)
Inscription à l'Ordre n°671086015

Le site du cabinet dentaire a été réalisé par Webdentiste.fr