Le disjoncteur maxillaire

  • Pourquoi ?

- Lors de la croissance du massif facial, le palais peut rester trop étroit: c’est lendomaxillie.

- Cela peut être responsable d’une malposition des dents  (chevauchements, rotations) par manque de place sur l’arcade.

- L’arcade dentaire palatine trop étroite peut aussi ne pas correspondre avec l’arcade mandibulaire et créer ainsi un trouble de l’articulé dentaire.

- Enfin, le palais trop étroit signifie que le plancher des fosses nasales est lui aussi trop étroit. Cela peut se traduire par une gêne respiratoire et notamment une respiration buccale nocturne.

  • Comment ?

- La largeur du palais sera appréciée par l’examen buccal et sur des moulages dentaires. La téléradiographie de face du massif facial permettra de visualiser ce défaut de largeur par rapport à la mandibule.

- Le disjoncteur sert à faire grandir le maxillaire (la mâchoire supérieure) dans le sens de la largeur.

- Une mauvaise position de la langue lors de la déglutition et au repos est à l’origine de ce problème. La rééducation de la déglutition et de la posture de la langue ainsi que de la respiration nasale est souvent nécessaire après l’utilisation du disjoncteur maxillaire.

- L’appareil peut être fixé sur des bagues ou sur une gouttière scellée sur plusieurs dents

  • Cette intervention purement orthopédique en période de croissance doit être chirurgicalement assistée lorsque les sutures ossifiées ne peuvent être sollicitées  c’est -à-dire après la puberté.

On appelle cette intervention EPRAC (Expansion Palatine Rapide Assistée Chirurgicalement) ou disjonction chirurgicale inter-maxillaire

Le chirurgien peut ré-ouvrir cette suture en la sectionnant. Le disjoncteur palatin (ou maxillaire) est mis en place quelques jours avant la chirurgie.

Dans cette technique, le palais va être sectionné en son milieu. Pour éviter de léser les racines des incisives centrales, un court traitement orthodontique visant à les écarter sera réalisé avant la chirurgie (maximum 3 mois).

Vous trouverez ci-dessous une vidéo sur la chirurgie de disjonction inter-maxillaIre.

Comment agit l’appareil ?

- Après la pose du disjoncteur, vous allez ressentir une gêne importante pour positionner la langue et pour avaler votre salive, pendant les premières heures.

- Une irritation locale peut être ressentie sur la  langue et les joues. Pour ce, l’application d’un gel sur la zone irritée et de la cire de protection sur les bagues permettra de s’adapter pendant les premiers jours.

- La première activation pourra s’effectuer après 1 ou 2 jours d’adaptation :

La clé s’introduit dans l’orifice à l’avant du vérin, en la poussant en arrière jusqu’en butée, elle permettra une activation de 0,25mm. Une sensation de tension sera ressentie au niveau des molaires et des incisives, parfois même au niveau du nez.

La prise d’un antalgique soulagera lors des premières activations si nécessaire.

Une activation 2 fois par jour sera effectuée pendant l’expansion.

Nous contrôlerons les activations tous les 15 jours.

- Au fil des jours, un espace entre les 2 dents incisives supérieures (ou diastème)  est souvent observé et se réduira ultérieurement.

De même, un espace va se créer au milieu de l’appareil (ouverture du vérin).

- Il est normal d’observer une sensibilité des incisives au fur et à mesure qu’elles s’écartent lors de l’activation de l’appareil.

- Certains patients vont même ressentir une sensation de pression à la base du nez entre les yeux. 

- Evitez les aliments collants (carambars, malabars, bonbons, chewing-gums, nougat…)

- En cas de difficulté, appelez-nous afin de fixer un rendez-vous pour vérifier l’appareil.

- L’appareil est conservé en place 6 mois.

Comment entretenir son appareil ?

- L’entretien de l’appareil se fera avec une brosse à dent souple à petite tête, une brosse à dent électrique, un jet dentaire.

- Le brossage des dents et de l’appareil doit être très méticuleux après les repas.

- En cas d’aliments filandreux bloqués dans l’appareil, une pince à épiler permettra de les retirer.

- L’entretien des dents se fera avec une brosse à dent souple à petite tête, sur toutes les surfaces des dents ainsi qu’au niveau de la muqueuse du palais.

- Utilise préférentiellement un dentifrice fluoré

  • Cet appareil nécessite  la plupart du temps une  éducation fonctionnelle de la posture linguale et de la respiration nasale avec une gouttière d'éducation fonctionelle, un écran buccal ou une enveloppe linguale nocturne (E.L.N.), parfois des séances d'orthophonie.

Article rédigé par le praticien le 17/01/2019

Le site du cabinet dentaire a été réalisé par Webdentiste.fr